Membres du réseau de créatifs culturels Kaya Team Universe, créé en 2015 par Pierre Lassalle, Céline Lassalle et Lucie Delalain, nous nous sommes questionnés et informés sur les effets nocifs des ondes électromagnétiques et des outils technologiques sur l’être humain.

Nous avons pris conscience des conséquences destructrices de cette pollution. Elle agit à la fois sur le plan physique (maux de tête, fatigue, troubles du sommeil, certains cancers, etc.) et sur nos facultés humaines, psychiques et spirituelles (baisse de la concentration, de la mémoire, du sens de l’orientation, difficulté à se relier à son intériorité, diminution de la sensibilité et de l’intérêt pour autrui, manque d’initiative, etc.)

La technologie prend une place grandissante dans notre vie de tous les jours. Protégeons notre Humanité en faisant des choix éclairés et responsables et en adoptant de nouveaux comportements d’utilisation.

C’est pourquoi nous avons créé cette Charte d’utilisation consciente de la technologie.

 

1 – Développer un usage conscient de la technologie et sortir de la naïveté

  • Avant toute utilisation d’un outil technologique, je clarifie mon intention. Je me donne des buts précis et reste vigilant(e) et concentré(e) pendant l’utilisation. Éventuellement je peux m’aider d’un rituel ou d’un exercice, comme la visualisation, la respiration, une phrase-clé…
  • Je me donne un temps limite d’utilisation et je pense à faire des pauses si ma concentration et mon énergie baissent.
  • Je me discipline, comme par exemple définir la fréquence de consultation de ma messagerie.
  • Je fais l’effort de me questionner, de chercher des solutions par moi-même, au lieu de prendre tout de suite l’information sur internet par facilité ou insécurité.
  • Je vais en nature me relier à la terre pour me ressourcer. Cela m’apaise et m’apporte une certaine sécurité.
  • Je médite régulièrement dans mon corps énergétique. Cela m’aide à définir davantage qui je suis, ce que je veux, à avoir ma propre opinion, afin de ne pas me laisser influencer par les médias, la mode…

 

2 – Se protéger soi et les autres

  • Je commence et finis ma journée par une activité sans technologie ; le matin pour nourrir le lien à moi-même, et le soir pour favoriser un sommeil réparateur.
  • J’éteins tous les appareils le soir, afin de laisser mon organisme se régénérer au mieux la nuit. En journée, j’éteins les appareils que je n’utilise pas. Je peux même faire des « jeûnes » technologiques pour préserver mon indépendance.
  • J’évite tout contact de mon corps avec les outils technologiques (ordinateur sur les genoux…)
  • Il n’existe aucune réelle protection par rapport aux téléphones portables et aux smartphones, à la fois des effets des ondes électromagnétiques, mais aussi du pistage de la récupération de nos données. De plus, leur utilisation entraîne une addiction, appelée nomophobie, traitée par les services de psychologie.
  • Je démasque la manipulation marketing et j’utilise des moteurs de recherche et des boîtes d’adresse mails protégés. Je protège mes données personnelles, et je m’abstiens d’utiliser les réseaux sociaux.
  • Je préserve mes espaces de vie des effets néfastes de la pollution électromagnétique, par des solutions éprouvées. Par exemple : utiliser un câble Ethernet au lieu de la Wifi, vérifier si j’ai bien des prises de mise à la terre, me servir d’une technologie filaire plutôt que sans fil (téléphone, souris, claviers, enceintes…)
  • Je protège les enfants des téléphones portables, tablettes et ordinateurs. Je sensibilise les adolescents et les gens autour de moi en partageant mes découvertes et mes expériences à ce sujet.

 

3 –  Privilégier le réel au virtuel

  • Je priorise la communication vraie et j’ose les rencontres en direct. Je limite l’utilisation des outils de télécommunication (téléphone portable, sms, e-mails, réseaux sociaux, skype, etc) à des informations factuelles.
  • Je prépare mon itinéraire, au lieu d’utiliser le GPS.
  • Je choisis de vivre de vraies aventures, plutôt que de jouer aux jeux vidéo.
  • Je m’ouvre aux surprises et aux imprévus de la vie, en limitant l’utilisation systématique des outils de télécommunication. Je suis ainsi davantage en lien avec les événements de ma destinée !

 

4 – Pour aller plus loin

Charte réalisée grâce à la participation d’une soixantaine de personnes, membres du Kaya Team Universe

0